Je voudrais rendre hommage à mon Maître, Robert Courbon qui était, comme il s'est lui-même un jour baptisé avec humour, un des derniers dinosaures de l'acupuncture. Ce maître des pouls m’a formée à cette technique si particulière, caractéristique de l'énergétique chinoise : la pulsologie et l'acupuncture.

 

Tout au long des sept années de formation, j'ai pu apprécier sa maîtrise des pouls chinois, sa connaissance de l'état d'esprit chinois, sa méthode originale de tests basés sur les dermalgies de Jarricot dont il fut l'élève, l'auriculothérapie de Nogier .

 

J'ai été touchée par la qualité de son enseignement dans la convivialité et l'humour, sa passion pour les mudras et par l'accueil de son épouse Anna les années qui ont suivi.

Sa méthode thérapeutique est celle que j’utilise et que je mets en pratique tous les jours avec mes patients.

 

La pratique des pouls corrélée avec les vérifications des dermalgies permet d'intégrer de manière concrète la théorie chinoise et d'avoir la certitude du travail effectué.

La tradition chinoise nous reconnecte avec nos propres racines et permet une application et une vérification concrète et immédiate de la philosophie voire de la spiritualité dans notre quotidien, de manière simple, reproductible et ouverte à tous sans exception.

"Perfectionnez votre toucher jusqu'à en faire le Tact,

alors l'intelligence remontera de vos mains jusqu'au cerveau."

BERGSON

 Pouvoir détecter l’état de l’énergie d’un patient, non plus par le seul moyen de l’interrogatoire, mais sur l'observation de la respiration, au moyen de la palpation des différents pouls et des zones dermalgiques situées sur le thorax et l’abdomen selon la méthode du Dr Henri JARRICOT.... 

La vérification des résultats thérapeutiques est rendue ainsi immédiatement possible !

Pratique des techniques de l’Orient à l’Occident

sur cette constante vitale de l’homme, l’Energie !

 

En Médecine Traditionnelle Chinoise les dysfonctionnements résultent le plus souvent d’un déséquilibre antérieur et de l’impossibilité de l’organisme à y remédier. Dans sa volonté permanente d’adaptation, le corps recherche systématiquement à compenser un trouble, quitte à en installer, par-dessus, un autre considéré comme moins grave, moins invalidant.

 

Equilibrer vos énergies dans les méridiens !

 

Newsletter :

Inscrivez-vous maintenant pour être informé(e) des prochaines activités

et parutions d'articles proposés par Emmanuelle Fleury

 

E-mail: